Non a L’Intégration !

 

Ou  » L’Intégration: Défit de L’Avenir !  »

Non a L'Intégration ! dans Politique

en.wikipedia.org

 dans Politique

photo:''africagora.org''

Depuis vendredi soir minuit, la campagne officielle est achevée. Si cela fut pour bon nombre de gens ennuyeuse, si beaucoup de personnes sont satisfaites et se sentent débarrassées, cette campagne m’a globalement intéressée malgré l’absence de débat sur des problèmes de fond essentiels. Je reviendrai sur un point que peu de candidats ont abordé, ou du moins ont peu proposé de solutions (on peut connaitre aisément la position de Marine Le Pen qui mettrait bien en pratique la méthode du « tout le monde chez soi » ( bien que la terre de la majorité de ces jeunes est la France ) et que si elle avait été la vingt ans plutôt il n’y aurait pas eu ces problèmes comme elle a aimé le rappeler dans l’affaire Merah, ainsi que celle de Nicolas Sarkozy et particulièrement ses sbires Hortefeux et Guéant qui règleraient bien le problème à coups de karcher.) Ce problème est celui de la réussite de l’intégration et de la ghettoïsation des quartiers dits sensibles.
Aujourd’hui pour presque tout le monde (moi inclus) le premier problème est la situation économique. Cependant j’aimerais rappeler que comme dans les années 1970 où nous avons eu une crise d’un système monétaire a bout de souffle (système de Bretton-Woods ) cette crise n’est pas conjoncturelle mais structurelle et 2008 comme 1973 a servi de révélateur. En effet, la crise des subprimes qui a fait explosé le système, comme la hausse du prix des hydrocarbures en 1973, n’est en réalité pas la cause profonde de la crise qui témoigne d’un système financier libéraliste qui nécessite d’être reformé. Je m’éloigne du thème mais cette digression était nécessaire. Je m’explique : certains économistes pensent que la situation économique actuelle de faible croissance, avec un fort taux de chômage… va devenir la situation économique « normale » et que nous ne verrons plus dans nos états d’Europe de l’ouest des taux de croissance supérieurs a 2% etc. Si j’espère que ce n’est pas le cas, j’ai de plus en plus tendance à penser qu’ils ont peut être raison. C’est pourquoi, le défi de la société du XXIe siècle c’est le vivre ensemble comme le dit le rappeur français Abd Al Malik (qui au passage est plus poète que rappeur , ( écoutez « C’est du lourd » ou « le Detroit de Gibraltar » si vous ne connaissez pas ) ).
http://www.youtube.com/watch?v=HwMlELv9FSI
Aujourd’hui, il est essentiel de tirer profit de cette diversité afin de construire un monde meilleur, plus pacifique, plus uni. D’ailleurs la devise de l’Union européenne n’est-elle pas : « Unité dans la diversité »? Cependant pour bâtir ce monde qui sera celui de demain il est absolument nécessaire de ne laisser personne en route et de construire tous ensemble, comme un chœur à l’unisson. L’unité de notre de pays ne pourra être garantie que par l’implication de tous et surtout par l’ouverture vers les autres, la fraternité. En effet tout ceci sera rendu impossible si des groupes quels qu’ils soient se tournent vers des dérives communautaristes ou vers une fermeture d’esprit primaire d’extrême droite ou nationaliste. Le nationalisme est pour moi une aberration. C’est un facteur d’agressivité, de guerres, de conflits, de renfermement… Etre fier de son pays soit, mais cela peut se faire en restant toujours dans le pacifisme et le respect de l’autre.

Je vois déjà que l’on va le répondre que ceci est impossible car les jeunes des cités sont agressifs et ne veulent pas sortir de leur quartier. Mais l’homme n’est-il pas nul à la naissance ; au sens de Rousseau bien entendu, c’est à dire qu’il n’est ni bon, ni mauvais.  A travers l’éducation, on peut donc changer cela. Par rapport à leur soit-distante volonté de ne pas sortir de leur quartier, ne seraient-ils pas plus heureux s’ils pouvaient sortir de chez eux, voir d’autres visages, rencontrer des gens différents?

sudouest.fr

Ainsi un monde meilleur, avec des quartiers désenclavés, ouverts et une intégration réussie est possible et plus rapidement que beaucoup pensent. Si chacun participe, accepte d’aller vers l’autre, le respecter afin de modifier notre présent pour qu’un futur meilleur basé réellement sur les valeurs républicaines comme la fraternité soit possible.

L.B.

P-s :Il existe deux problèmes essentiels dans la ghettoïsation que je n’ai pas évoqué ( sur lesquels je reviendrai ) et contre lesquels ils faut lutter sont : l’intégrisme religieux et le trafic de drogue qui gangrène nos banlieues.

www.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DHwMlELv9FSI%26fb_source%3Dmessage&h=QAQF3kmii

Laisser un commentaire