Breivik, Victime d’un Complot ?

 

Breivik, Victime d’un Complot ? dans Justice

lexpress.fr

C’est ce que l’auteur présumé des 77 meurtres à semblé dénoncer aujourd’hui. Après la lecture et le témoignage des deux experts psychiatres norvégiens, l’accusé à dénoncé une expertise dont « 80% du contenu est inventé », cause ‘’de l’émotion déclenchée après la tuerie’’.

Une expertise sans appel : elle décrit une personnalité tourmenté, persécuté et dont la vie ne tourne qu’autour d’une illusion de danger. Le diagnostique de schizophrénie paranoïde qui au début fut contesté par certain psychiatres, notamment parcequ’il était confronté à celui d’une psychopathie, relevant alors plus de l’éducatif que de l’hôpital psychiatrique, est aujourd’hui majoritairement admis. Compte tenu de l’attitude très révélatrice lors du procès, semblant confirmer les propose des experts, l’internement semble être la meilleur solution, dans une optique de sécurité mais également et surtout curative.

 dans Psychiatrie

lexpress.fr

Il n’en fallait pas moins pour que ce qui constitue une agression de son projet, de son œuvre, car la réduisant en effet à celle d’un ‘simple’ malade, provoqua une réaction défensive. L’accusé à alors déclaré que 80% des éléments présentés par les experts n’étaient que le fruit de leurs imaginations respectives. M.Breivik à alors dénoncé l’internement comme pire que la mort. Evident, quand on entrevoie le mode de pensée et de réflexion du coupable présumé.

Si ces accusations ont pu semer le troubles quelques instants dans les esprits ou du moins soulever des interrogations, ce qui semble sain et normal, les accusations sont vite tombées. Mais, elles révèlent un rejet fort et puissant de la maladie, ce qui ne jouera pas en sa faveur dans la cure, si celui-ci est reconnu irresponsable de ses actes, ce qui semble de plus en plus se dessiner comme issue de ce procès.

Laisser un commentaire